Moins de pesticides, plus de rendement et de revenus ...l'Afrique montre l'exemple !

Publié le par Jo404

FAO-emblem_fr.gif

Moins de pesticides, plus de rendement et de revenus selon la FAO

(20 décembre 2010, Rome)

 

En Afrique de l'Ouest, grâce à un projet international qui promeut les pratiques agricoles durables, des agriculteurs sont parvenus à réduire l'utilisation des pesticides, dont la toxicité n'est plus à prouver, tout en augmentant leurs rendements et leurs revenus et en diversifiant les systèmes culturels.

 

Quelque 100 000 agriculteurs au Bénin, au Burkina Faso, au Mali et au Sénégal participent à ce projet au niveau communautaire exécuté par la FAO et baptisé Programme de gestion intégrée de la production et des déprédateurs en Afrique de l'Ouest.

 

"En Afrique de l'Ouest, la tendance au cours des dernières décennies était à l'utilisation accrue de pesticides hautement toxiques pour les cultures à haute valeur et fréquemment irriguées. Il y a un manque général de connaissance des effets négatifs des pesticides sur la production, l'économie et la santé des communautés ainsi que sur l'environnement", affirme l'expert de la FAO William Settle. "De simples expériences sur le terrain, à l'instar de celles qui sont pratiquées dans les écoles pratiques d'agriculture de terrain, ont doté les petits exploitants agricoles des moyens de produire d'une manière plus respectueuse de l'environnement tout en améliorant leurs rendements et leurs revenus", ajoute M. Settle.

 

Au Mali, une enquête menée dans 65 villages de planteurs de coton, qui avaient été formés en 2007-08, a montré une réduction de 94 pour cent de l'utilisation des pesticides chimiques et une augmentation de 400 pour cent de l'utilisation des matières biologiques comme le compost et le fumier, des substances qui peuvent inverser le déclin de la fertilité des sols.

 

Au Burkina Faso, la gestion intégrée de la production et des déprédateurs a permis d'accroître les rendements de 14 à 70 pour cent. Près de 16 000 planteurs de coton ont été formés dans le cadre du projet et leur nombre devrait doubler d'ici à fin 2011.....

 

Retrouvez le communiqué intégral de la FAO.

 

Allons, un petit effort, la Belgique devrait peut être arriver aussi à baisser son utilisation de pesticides... Les consomateurs peuvent y contribuer en achetant plus de denrées locales, bio et de saison.

Et qu'on ne nous raconte pas que nous croyons au Père Noël !!

 

Voici une petite vidéo dans laquelle Claude et Lydia Bourguignon nous montrent des sols avec ou sans pesticides, et parlent de leurs impacts...

 

Publié dans A découvrir !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article