"Ath en Transition" : le projet est en cours de préparation

Publié le par Jo404

TT.jpgNous avons le plaisir de vous annoncer qu'une initiative de Ville en Transition est en cours de préparation à Ath.

 

Un comité composé de citoyen(ne)s se réunit chaque mois depuis septembre afin de préparer les aspects pratiques de lancement de cette initiative.

 

Nous vous tiendrons bien entendu informés de cette initiative à laquelle plusieurs membres de notre locale des Amis de la Terre participent. En voici déjà une première présentation.

 

Ath en Transition

 

Ce projet de Ville en Transition vise à rassembler les citoyens athois et à développer collectivement des actions concrètes et conviviales afin de faire face aux enjeux actuels de notre ville et de la planète que sont :

  • Le pic du pétrole, qui signifie la fin des énergies fossiles bon marché,
  • Les changements climatiques, et l'érosion de la biodiversité,
  • La crise économique et financière.

 

Ces trois enjeux étant étroitement entremêlés, on ne trouvera pas de solution efficace ni acceptable s'ils ne sont pas considérés ensemble. La prise en compte de ces enjeux pourra aussi avoir des répercutions positives sur la crise agricole (rappellons nous notamment de la crise du lait) et sur la souveraineté alimentaire.

 

 

Agir avec une vision positive de l'avenir

 

Face à ces enjeux qui peuvent être troublants, voire angoissants, ces citoyens refusent le déni. Ils ont choisis de faire face, de réagir et d'agir avec une vision positive et la volonté de réinventer, repenser et reconstruire collectivement leur façon de vivre. Une façon de vivre plus solidaire, plus équitable et plus juste.

Ils veulent développer avec les citoyens une vision de l'avenir et des projets attrayants afin que la population trouve des avantages et prenne plaisir à changer ses habitudes.

 

 

D'où vient ce projet de "Ville en Transition"

 

Le mouvement des "Transition Towns" est né en Grande-Bretagne en septembre 2006, sous l'impulsion de Rob Hopkins, dans la petite ville anglaise de Totnes.

 

Sensible aux enjeux des changements climatiques et du pic du pétrole, l'enseignant en permaculture Rob Hopkins avait créé le modèle de Transition avec ses étudiants dans la ville de Kinsale en Irlande 1 an auparavant.

Publié dans Echos des projets

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article